Étude urbaine pour l’aménagement et revitalisation du centre-bourg


Aménagement et revitalisation du centre-bourg : giratoire, route de Quimper

Aménagement et revitalisation du centre-bourg : route de Plozévet

Aménagement et revitalisation du centre-bourg : friche industrielle

Aménagement et revitalisation du centre-bourg

Aménagement et revitalisation du centre-bourg : route de Pont-l'Abbé

Aménagement et revitalisation du centre-bourg : la Poste

Aménagement et revitalisation du centre-bourg : giratoire de Pencleuziou

Cadre de l’étude

La première étape de cette étude est celle de la compréhension des problématiques du périmètre restreint (centre-bourg) mais aussi des complémentarités qui existent avec le territoire d’appartenance (infra et extra communal).

Notre politique de revitalisation du bourg se base sur un socle solide défini lors de l’étude pré-opérationnelle (analyse de l’habitat, de l’attractivité commerciale, du fonctionnement urbain, de la mobilité, du cadre de vie, des représentations sociales…) répondant à un cahier des charges définissant les attentes de cette étude.

L’étude vise à l’élaboration d’un diagnostic partagé et discuté entre la commune, le bureau d’étude et les partenaires associés par une concertation des habitants, des commerçants, des associations… sur leurs difficultés et leurs attentes.

Par cette étude, la commune entend également développer une démarche de communication rendant visible son projet et sa volonté d’agir.

Le programme d’action sera par la suite adapté en fonction des priorités communales et des capacités budgétaires de la collectivité.
La proposition de transfert de l’officine de pharmacie de son emplacement géographique actuel au centre-bourg, présentée dans cette étude, ne sera toutefois pas retenue par la municipalité.

Réalisation de l’étude urbaine

Étude urbaine pour l’aménagement et la revitalisation du centre-bourg de Pouldreuzic, réalisée par :

  • A3 Paysage, société installée à Brest, spécialisée dans le secteur d’activité des services d’aménagement paysager.
  • Artelia Ville & Transport, société installée à Brest : ingénierie et du management de projet dans les secteurs de la construction, des infrastructures et de l’environnement.
  • ENO Architectes, société installée à Brest, spécialisée dans le secteur des activités d’architecture.

Objectifs de l’étude pré-opérationnelle

  • Relancer une dynamique de projet sur le centre-bourg.
  • Intégrer la friche industrielle dans un projet global.
  • Proposer un projet d’aménagement sur le long terme (phasage).
  • Réaliser un projet d’aménagement qui intègre l’ensemble des équipements et les fonctions du centre-bourg.
  • Réaliser un projet en concertation avec les acteurs, les usagers et les habitants de la commune.
  • Réaliser un projet qui met en valeur l’architecture, le patrimoine et l’identité de la commune.

Dans un premier temps, cette étude pré-opérationnelle a été traduite par l’élaboration d’un diagnostic sur la base des éléments existants et de la concertation. Les principaux éléments sont ressortis pour illustrer et appuyer les conclusions déduites de manière synthétique.


Présentation des scénarios

Attentes
  • Rencontre avec les commerçants dont les établissements sont fermés ; les élus ont expliqué qu’il est grand temps d’agir. On ne peut pas poursuivre dans cette direction en demandant un bourg agréable et dynamique et tenir cette position de commerces vacants.
  • Retrouver l’image d’avant les années 80 : la place Corentin Hénaff, carrefour du centre-bourg. La place actuelle était construite et sertie de grands arbres.
  • Quelle solution apporter pour permettre le déplacement de la pharmacie vers le centre bourg ?
  • Prendre en compte l’ancienne gare dans la réflexion.

Deux scénarios sont présentés. Une attention particulière est portée sur la friche industrielle, sur les parcelles attenantes ainsi que sur l’îlot où se trouve l’ancienne boulangerie-épicerie-bar au niveau du croisement des routes départementales en cœur de bourg.


Premier scénario proposé : « Bourg étendu »

  • Densification urbaine sur le linéaire des routes départementales.
  • Affaiblissement du dynamisme commercial en cœur de bourg : diminution de fait, de la convivialité.
  • Un centre bourg étendu.
  • Démolition de l’ancienne caserne des pompiers.
  • Mise en place d’un mail arboré et de stationnements.
  • Démolition de bâtiments inoccupés (commerces vacants) suivant un positionnement stratégique.
Les avantages du scénario
  • Extension de la zone partagée.
  • Faible coût de démolition.
  • Exploitation des bâtiments vacants en commerce et logement.
  • Peu de voiries créées.
Les inconvénients du scénario
  • Favorise l’étalement commercial.
  • Affaiblit les commerces en cœur de bourg.
  • Nécessité de prendre la voiture pour certains services (poste, pharmacie).
  • Création d’une voie en impasse.

Second scénario proposé : « centralité »

  • Parcours chaland concentré.
  • Mairie et son parvis et agence postale déplacées dans des locaux en cœur de bourg donnant sur la place Corentin Hénaff.
  • Densification urbaine : transformation de l’ancienne poste et de l’ancienne pharmacie en logements et urbanisation en cœur de bourg sur la base du foncier disponible et des locaux vacants.
  • Cela représente un coût pour l’acquisition et la démolition à suivre des bâtiments vacants retenus par la collectivité.
  • Démolition de l’ancienne caserne des pompiers et mise en place d’un mail arboré et de stationnements.
Les avantages du scénario
  • Redynamise le cœur du bourg.
  • Position stratégique de la mairie et création d’un parvis.
  • Création de lieux de convivialité.
  • Multiplication du réseau de circulations douces.
Les inconvénients du scénario
  • Coût élevé de démolition.
  • Voiries supplémentaires.

Commun aux deux scénarios…

  • Retrouver de « l’épaisseur » pour sortir du schéma vrai-front bâti et retrouver un peu de méandre à l’image des hameaux avec la création de venelles essentiellement piétonnes.
  • Aménagement de la friche industrielle
  • Création de voies de dessertes.
  • Création de liaisons douces en cœur de bourg.
  • Création d’une liaison douce nord-sud.
  • Création d’une voie mixte servant aussi de desserte des parcelles au nord de la rue de Quimper.
  • Sécurisation de l’accès aux établissements scolaires.
  • Mise en place d’une zone de circulation partagée et apaisée.

Friche industrielle : proposition n° 1

  • 17 Parcelles d’environ 400 m2.
  • Traversée paysagère. Comme un « cours » espace multimodal (végétalisation, stationnement, gestion EP…)
  • Trouver une dynamique avec la friche industrielle / front bâti rue de Pont l’abbé.

Friche industrielle : proposition n° 2

  • 16 Parcelles d’environ 470m2.
  • Parcelles orientées est-ouest.

Scénarios d’aménagement

Les documents sont présentés par le cabinet « A3 Paysage ».

error: Le contenu est protégé !