Lutte contre le frelon asiatique

Fin 2004, Le frelon asiatique est arrivé dans le sud-Ouest de la France dans un chargement de marchandises chinoises. Après plus de 10 ans, les 2/3 du territoire français, dont le Finistère, sont aujourd’hui colonisés par cet insecte invasif.


Lutte contre le frelon asiatique

Lutte contre le frelon asiatique

Redoutable prédateur d’abeilles, il est capable de réduire à néant une ruche en quelques jours. Ses prélèvements sur la faune pollinisatrice peuvent aussi perturber les productions végétales et agir négativement sur la biodiversité.

Le frelon asiatique peut s’avérer agressif, lorsque l’on se trouve à proximité de son nid (5 à 6 mètres), c’est pourquoi sa destruction doit être réalisée par des professionnels.

Afin de lutter contre cette espèce invasive, La Communauté de Communes du Haut Pays bigouden, a décidé d’assurer la destruction des nids du frelon asiatique. Elle a de fait conventionné avec des professionnels reconnus, Christophe Buanic et Arnaud Quiniou.

En cas de suspicion de nid, veuillez prendre contact avec les services administratifs de la mairie qui, après authentification du frelon asiatique, assurera les moyens de lutte. Seule la destruction des nids de frelons asiatiques authentifiés, sera prise en charge par la collectivité.


Deux actions pour lutter contre le frelon

La signalisation des nids

Le nid primaire de la taille d’une orange, que la reine fabrique à la sortie de l’hiver, est généralement installé à faible hauteur et a une ouverture unique en dessous. Il compte quelques dizaines d’ouvrières.

Au cours du mois de mai ou de juin, la fondatrice et ses ouvrières quittent le nid primaire pour construire un nid secondaire bien plus grand et plus solide que nid primaire et placé en hauteur dans la plupart des cas.

Le piégeage des reines fondatrices, jusqu’à fin avril puis en septembre

A partir de février, les reines sortent d’hibernation pour commencer à s’alimenter puis construire leur nid primaire. Une reine engendre de 2000 à 3000 individus ! Ce sont donc elles qu’il faut capturer pour endiguer la progression de l’espèce.


Informations pratiques

  • Christophe Buanic
    Entrepreneur paysagiste
  • 6 Rue Charles le Bastard, 29120 Pont-l’Abbé
  • 02 98 87 02 75
  • Arnaud Quiniou
    ARQ services 29 – La protection de votre habitation
  • 7, rue de Keryequel, 29 720 Plonéour-Lanvern
  • 06 86 17 05 91
  • arqservices29@gmail.fr
error: Le contenu est protégé !