L’aurore : on recherche ce papillon !

Dès les premières journées ensoleillées de la fin d’hiver et du début du printemps, vulcains, citrons, paons du jour ou belles-dames sont de sortie ; ces papillons sont des adultes qui ont passé l’hiver à l’abri dans des trous d’arbres, des blockhaus ou des caves, et qui ressortent après leur hibernation. Mais le début du printemps voit le premier papillon « de l’année », l’aurore, sortir de sa chrysalide pour aller butiner dans les prairies.


Comptage des oiseaux des jardins 2017

Aurore • <em>Crédit photo : André Fouquet</em>

Si la femelle, blanche avec quelques taches noires, peut être facilement confondue avec d’autres espèces de la famille des piérides, le mâle, lui, se reconnaît très facilement, même en vol, avec ses deux taches orange vif sur les ailes antérieures.

Ce papillon de taille moyenne fréquente un peu tous les milieux où il peut trouver des fleurs à butiner, avec quand même une préférence pour les prairies humides. Il se nourrit principalement sur les Brassicacées, plantes de la famille du chou, comme la moutarde des champs ou les cardamines. C’est surtout sur ces dernières qu’il pondra entre avril et début juin.

La période où on peut le voir est donc assez courte. Si vous le croisez lors d’une de vos balades, vous seriez gentil de nous le signaler en indiquant le jour et le lieu d’observation (voire même les coordonnées GPS) à l’adresse abc@pouldreuzic.bzh.

Crédit photo : André Fouquet

Informations pratiques

error: Le contenu est protégé !